Les gazons

Le charme des gazons, leur reposante beauté sont indispensables à l'agrément des jardins. le gazon en recouvrant le sol de verdure le transforme en un tapis relevant l'éclat des fleurs, l'élégance des arbres et arbustes: il attenue les contrastes trop violents de la lumière et de l'ombre.

L'étendue de la pelouse importe certes, mais qu'elle ait quelques mètres carrés ou qu'elle s'étende librement dans un grand parc, ses qualités essentielles sont les mêmes et sa beauté est déterminée par la manière dont elle est tenue.

Si l'on ne veut pas rendre trop difficiles l'établissement et l'entretien des gazons, il est nécessaire qu'ils ne soient pas trop découpés. ni accidentés par des vallonnements rendant délicates les opérations d'arrosage, de tonte et de roulage.


Les gazons choix du sol


gazons

Le sol sur lequel sera établie la pelouse, et qui la nourrira, doit faire l'objet d'un examen très attentif. Bien des mécomptes, bien des déceptions n'ont pour cause que l'oubli de ce point important.

On pense parfois que même en sol pauvre, avec 8 à 10 cm d'épaisseur, on peut établir un gazon. Ceci est une grave erreur et 2 ou3 ans après le semis, la pelouse est couverte de mousse, les plantessont grêles, s'y dessèchent en été. Une pelouse exige un terrain fertile et bien préparé.

Evitez un terrain humide : une fraîcheur excessive ne vaut rien pour l'établissement des gazons.

Le sol idéal est constitué par une couche de 30 à 40 cm d'épaisseur, de bonne terre végétale, reposant sur un sous-sol perméable répondant à la composition suivante : argile 20 %, silice 65 %, calcaire 5 %, humus 10 %.

Il ne devra pas contenir trop de pierres ; il se trouvera dans une situation bien éclairée à l'abri des vents desséchants ou trop froids. Enfin, et avant tout, il doit être facilement arrosable au moment des chaleurs,


Les gazons préparation du terrain

Il faut labourer profond et enlever tous les détritus (pierres. racines, rhizomes, chiendent, oseille sauvage, liseron). En terrain bien préparé, les racines des graminées se développent beaucoup mieux, plus profondément et sont plus résistantes à la sécheresse.

Engrais. - On doit incorporer en période de labour avant l'hiver :

  • des engrais organiques, fumiers très décomposés, corne broyée.
  • des engrais minéraux : Scories de déphosphoration 49 kg.

sulfate d'ammoniaque 20 kg, chlorure de potassium 20 kg, chlorure de magnésie I kg; plus 10 kg de nitrate de soude employé au printemps en surfaçage par griffage. Ce mélange est à utiliser à raison de 6 kg à l'are.


Les gazons règlement du terrain

Le sol doit être fortement tassé aux pieds, réglé au râteau, Mottes et pierres doivent être enlevées (ne jamais enterrer les détritus). Ne pas perdre de vue que tout gazon doit être semé sur un sol ferme. Le meilleur procédé pour se rendre compte si le sol est suffisamment tassé est de marcher dessus ; en aucun endroit le pied ne doit s'en- foncer.

Sur les bords des pelouses, on tracera une sorte de butée, nommée « filet », qui a pour but de délimiter le gazon et d'empêcher les graines de glisser dans les allées au moment du semis ou des arrosages : elle sera enlevée au premier découpage.



CHOIX DES GRAINES

Pour obtenir de beaux gazons, épais, solides et durables, il faut choisir les espèces qui s'adaptent le mieux aux conditions de climat, de sol et d'exposition ou elles doivent vivre.

Les meilleures sont celles pouvant constituer un tapis court, avoir des racines traçantes, des feuilles fines et ne pas former de grosses touffes, mais au contraire s'étaler pour former une surface régulière.

Dans les sols secs, on peut ajouter aux graminées du trèfle blanc et parfois de l'achillée mille-feuille. Toutefois, ces plantes seront écartées, dans les conditions normales, pour l'établissement des pelouses fines,

En principe, lorsqu'il s'agit de petites étendues on se contente de semer un mélange tout préparé, désigné sous le nom de Lown-grass, vendu par les spécialistes suivant l'exposition et la nature du terrain.

Ce mélange doit comporter 60 à 70 % de grosses graines, Ray-grass, Fétuque et 30 à40% de graines fines, Agrostis, Paturin, Crételle.

Ce pourcentage peut encore être augmenté, puisqu'on trouve dans le commerce des mélanges uniquement composés de graines fines ; les gazons seront alors plus lents à se constituer mais plus beaux par la suite.


SEMIS

Les pelouses peuvent être semées à peu près en tout temps si l'on a le moyen de les arroser, sauf en hiver, bien entendu. Les époques les meilleures sont : le printemps depuis fin mars et l'automne, jusqu'à la mi-septembre, jamais plus tard.

Semer par temps calme. Après le semis, griffer à la fourche crochue ou au râteau pour enterrer la graine, puis recouvrir avec du terreau ou de la terre fine, rouler et bassiner.

Semis à effectuer : soit par mélange de Lawn-grass ou par semis séparés ; semer d'abord le Ray-grass, griffer, terreauter, rouler, attendre la germination puis semer les graines fines (agrostis, pâturin. cretelle), rouler fortement sans terreauter, puis donner des arrosages légers pour maintenir le sol frais afin de faciliter la germination. Une fois celle-ci effectuée, donner un léger roulage pour fixer au sol le collet de la plante.

On évitera les arrosages copieux tant que la levée n'est pas effectuée et on se contentera de bassinages légers.


ENTRETIEN

TONTES ET COUPES

Les premières coupes doivent toujours être faites à la faux. Après chaque coupe, nettoyage et roulage. Aprèsla deuxième coupe, employer la tondeuse.

ENTRETIEN ET ARROSAGE

Engrais : 2 à 4 kg par are de nitrate de soude ou sulfate d'ammoniaque. Au printemps, terreautage, compost léger mélangé de sangdesséché, poudre d'os, arrosage et, quelques jours après, roulage.

Destruction de la mousse, sulfate de fer : 3 à 5 kg à l'are. Désherbage, bien couper les mauvaises herbes entre deux terres pour supprimer le collet. Découpage des bordures fait régulièrement.

Arrosages - Eviter des arrosages prolongés qui déchaussentle gazon.

Terreautage. - Les pluies, les arrosages entrainent les élémentsfertilisants en profondeur au détriment de la couche superficiellequi s'épuise déjà en nourrissent les plantes.

Il est indispensable, tous les ans ou deux, d'épandre sur le gazon2 à 3 cm de terreau bien consommé. Cet épandage sera suivi d'unhersage au râteau. L'opération s'effectue à l'automne. Au printempsun bon balayage fera pénétrer les fragments qui subsistent, un roulage énergique complète le travail.

Fétuque ovine : très résistante, elle consolide les terrains en pente,

Fétuque des prés : elle craint les terrains chauds et secs, constitue de jolies pelouses. Végétation tardive.

Fétuque hétérophylle : gazon fin, foncé, qui convient pour lesterrains siliceux, ombragés.

Fétuque rouge : longue à s'installer. Terrains sablonneux. Sesracines très traçantes fixent les dunes.

Pâturin des bois : pour sol léger, frais, humeux, ombragé : c'estun gazon fin, précoce.

Paturin des prés : pour parties ensoleillées et talus, il résiste à la sécheresse, ne donne pas un gazon uniforme.

Paturin trivial : très résistant, de grande longévité, sous unclimat et dans des terrains humides, riches Pâturin comprimé : pour endroits ensoleillés, terre argilo-siliceuse, il résiste à la sécheresse.

Achillée mille-feuille : à réserver dans les mélanges pour terrainspierreux, secs, calcaires.

Trèfle blanc : à réserver pour les allées gazonnées. Trèsrésistant.

GRAMINÉES A REJETER

Brome : touffes rudes, grossières. A réserver pour les terrainssecs, graveleux, calcaires.

Chiendent pied de poule : terrains médiocres, Flouve : fortes touffes, résistantes à la sécheresse.

Houlque laineuse : feuilles grosses ; fortes touffes. On trouvera, ci-après, un tableau indiquant la composition de gazons pour les diverses terres. Les différents mélanges indiqués dans ce tableau sont destinés à la création de pelouses de longuedurée. Si on désire obtenir un effet immédiat, le pourcentage de Ray-grass devra être augmenté pour atteindre 75 à 85 % du mélange et la quantité de graines fines (Cretelle, Agrostis, Paturin) réduite proportionnellement.

Les Lawn-grassdu commerce vendu à prix réduits ne contiennentque de 10 à 15 % de graines fines pour 85 à 90% de Ray-grass ordinaire.

De très beaux gazons ont été constitués avec le mélange suivant : Ray-grass de Pacey 70 kg, Agrostis traçante 10 kg. Cretelle des prés 12 kg. Paturin des prés 8 kg, pour 100 kg du mélange. Semis effectue à raison de 225 à 250 kg à l'hectare.


graminees


Rapide & sans engagement

DEVIS GRATUITS